Le Développement du Langage chez l'Enfant : Points de Repère

Le Développement du Langage chez l'Enfant : Points de Repère

Le développement du langage chez l’enfant

Vous vous posez des questions sur le développement du langage chez votre enfant ? Comment et à quel âge le langage du tout petit se développe-t-il ? Voici quelques points de repères, du début de la vie de votre bébé, jusqu’à ses 4 ans.

Du début de sa vie à 1 an 

Dès le début de sa vie, par le biais de ses cinq sens, le bébé manifeste des habiletés de communication qu’il va développer jour après jour. Déjà au 6ème mois de gestation, son audition est fonctionnelle et le bébé se familiarise avec les sons de l’extérieur. Cela commence par la voix de sa mère, qu’il perçoit de manière interne et qui constitue la première base de sa communication.

Sa naissance débute par un cri. Puis, les cris seront par la suite formulés pour exprimer une sensation précise, telle que la faim, le froid, la peur, l’inconfort (de la couche souillée notamment), le besoin de câlin, etc.

Au cours de sa première année de vie, le bébé va découvrir les sons de la langue dans laquelle il évolue. Il va peu à peu s’essayer à les reproduire par un procédé d’imitation. Il s’agira d’abord de cris et de vocalisations, puis cela se transformera vers 6 mois en babillages.

Vers 1 an 

Vers un an, le jeune enfant réagit depuis quelque temps à son prénom et il commence à répéter des syllabes. Ce sont les premières étapes pré-linguistiques qui vont déboucher sur les premiers mots. Ces derniers sont au début principalement mono ou bi-syllabiques. C’est l’apparition émouvante et tant attendue de « papa » et « maman ».

Puis, apparaîtront, avec le oui et le non, des mots désignant les personnes de son entourage proche (fratrie, grands-parents, nounou…). Il nommera aussi les objets familiers et des mots souvent liés aux routines du quotidien (dodo, pipi, doudou, allo, etc.)

Ces premiers mots sont souvent polysémiques pour l’enfant et peuvent être utilisés par lui dans différents contextes. A cet âge, l’enfant ne peut pas encore combiner les mots entre eux, mais sa compréhension du langage s’améliore. Il a de plus en plus d’aisance à intégrer des nouveaux mots désignant des objets, des situations ou des consignes appartenant à son milieu familier.

Autour de 2 ans

Autour de 2 ans, l’enfant possède un vocabulaire composé d’environ 50 mots (près du double pour les enfants bilingues), pas toujours bien articulés – il s’agit du fameux « parler bébé ». Mais il commence à être capable de reconnaitre des objets ou des personnages de livre et de les désigner de manière spontanée ou lorsqu’on le lui demande.

Puis, le jeune enfant commence progressivement à nommer des actions, par l’utilisation des verbes. Il énonce les couleurs et va petit à petit combiner des mots ensemble, pour construire ses premières « phrases », même s’il ne maîtrise pas encore bien la syntaxe.

Entre 2 et 3 ans

Entre 2 et 3 ans, l’enfant commence à mieux organiser ses mots, à enrichir son vocabulaire et à pouvoir combiner plus de trois mots à la suite. Cela va lui permettre de mieux s’exprimer et de pouvoir poser des questions.

Il commence aussi à intégrer des notions plus abstraites et les notions d’opposition (chaud/froid, grand/petit). Il commence également à comprendre des ordres simples comportant deux éléments (par ex : ramasse ce livre et pose-le sur l’étagère).

Vers 3 ans

Puis, vers 3 ans, l’enfant utilise la première personne « je » pour s’exprimer et son articulation se précise de mieux en mieux. De même, ses phrases s’enrichissent et son lexique s’étend. Une coordination syntaxique avec un respect des règles grammaticales et de la concordance des temps se fait sentir.

Entre 3 et 4 ans

Entre 3 et 4 ans, on peut entretenir des conversations avec l’enfant, il pose des questions de plus en plus judicieuses et même parfois d’ordre existentiel.

 



La lecture d’histoires avec des images est une activité très importante et agréable pour l’enfant. C’est l’occasion pour lui de partager un moment privilégié dans le plaisir et dans le calme avec l’adulte. En outre, cela facilite l’acquisition du langage et lui permet de développer sa capacité d’écoute, d’attention et de concentration.

Cela lui permet également d’entendre et d’apprendre du vocabulaire nouveau, moins usité en langage courant. Il découvre aussi des mots qui décrivent les émotions, l’aident à comprendre et à se rassurer sur celles qu’il ressent, ou à mieux vivre certaines expériences nouvelles (comme une nouvelle nounou, une entrée en garderie, un déménagement, une nouvelle grossesse de maman, un animal de compagnie, etc.)

Ces grandes lignes sur le développement du langage oral sont évoquées ici pour vous donner des indices concernant l’évolution de l’apprentissage du langage de l’enfant. Mais chaque enfant progresse à son rythme propre, présentant des aptitudes qui se développent dans des domaines différents, avec une progression variable d’un enfant à l’autre. Être patient et à l’écoute de vos enfants, rester attentifs à leurs signaux de communication, permet un terrain favorable à un bon développement langagier.

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez d’autres articles écrits par Patricia Vilfeu, orthophoniste :

La tétine et les enfants : bienfaits et risques. 7 astuces pour arrêter

Bilinguisme et multilinguisme : comment accompagner son enfant et en faire un atout ?

Mais aussi :

5 bonnes raisons de lire des histoires aux enfants

Comment stimuler la créativité des enfants ? 4 astuces

Pour vous abonner à Touk Touk Magazine, cliquez ici